Romain Moretto

Bonjour je m’appelle Romain Moretto et je suis un artiste performer. J’ai récité Une Saison en enfer d’Arthur Rimbaud en étant ivre, ou en courant autour du stade de football de sa ville natale, et je suis persuadé qu’il y a une cohérence dans tout cela. J’ai entamé un mémoire sur « l’art comme expression de l’équation insoluble de l’existence », mais craignant que cela n’entame ma détermination à l’action, je l’ai abandonné pour honorer la maxime de Paul valéry : « Que de choses il faut ignorer pour agir » ». Après un diplôme National d’Arts plastiques , une licence Audiovisuel et multimédia et une Licence Lettres Modernes il est le Co-fondateur de l’association Les derniers hommes. Créations-performances (avec Les derniers hommes) – L’Artiste et la Mort ( théâtre performatif, résidence de création Ménagerie de verre, ) — Toute la beauté, la force et la poésie de l’oeuvre de Didier Marcel ( visite guidée, rue de la Liberté, 2014 ) — Accident ( concert, Les jeudis de la voix, 2014 ) — i destroy ( performance, 2014 ) — Visite d’atelier d’artiste ( théâtre performatif en chambre, 2014 ) — J’avais prévu de faire venir une grue, d’y accrocher un bison mort et de le faire monter et descendre ( Entre cour et jardins, 2013 ) — Essai de lutte contre le mythe de la banalité dépeint par Edward Hopper ( spectacle, Les 7-7, 2012 ) — Mon cul mélancolique  ( installation vidéo, Les 7-7, 2012 ) — Rimbaud calé en 1000 calories ( performance, Le consortium, 2011 ) — Il n’y a plus rien ( spectacle, 2009 ) — Une Saison en enfer ( spectacle, 2007 )